HydroLAB FORUM BOINC TEAM - #BOINC #CERN #LHC #ATLAS #CmS #AliCe #LHCb #Astronomie
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 BASE  ( 41 ) - EXPÉRIENCE - CERN - XXX ( Proche AD )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sph3re
Admin
avatar

Messages : 806
Points : 1368
Réputation : 4
Date d'inscription : 21/05/2015
Age : 40

MessageSujet: BASE  ( 41 ) - EXPÉRIENCE - CERN - XXX ( Proche AD )   Mar 27 Sep 2016 - 15:00

-







BASE compare des protons et des antiprotons
Posted by Cian O'Luanaigh on 12 août 2015. Last updated 12 août 2015, 19.14.
View in English
Ce contenu est archivé dans le serveur CDS
Dans un article publié aujourd'hui dans la revue Nature, l’expérience sur la symétrie baryon-antibaryon BASE (Baryon Antibaryon Symmetry Experiment) auprès du Décélérateur d’antiprotons (AD) du CERN annonce la comparaison la plus précise à ce jour entre le rapport charge sur masse du proton et celui de l’antiproton, la particule correspondante dans l’antimatière. Le rapport charge sur masse, une propriété importante des particules, peut être mesuré via l’observation de l’oscillation d’une particule dans un champ magnétique. Le nouveau résultat ne montre pas de différence entre le proton et l’antiproton, et cela avec une résolution en énergie quatre fois meilleure que celle des mesures précédentes.
Pour mener à bien cette expérience, la collaboration BASE a eu recours à un système de piège de Penning comparable à celui développé au CERN par la collaboration TRAP à la fin des années 1990. La méthode utilisée est toutefois plus rapide que dans les expériences précédentes, ce qui a permis à la collaboration BASE de réaliser, en l’espace de 35 jours, environ 13 000 mesures, comparant un antiproton unique à un ion hydrogène de charge négative (H-). Le noyau de l’ion H-, atome d’hydrogène assorti d’un électron supplémentaire, est constitué d’un unique proton. Le H- est utilisé dans ces mesures à la place du proton.
« Nous avons observé un rapport charge sur masse identique pour ces deux particules, avec une précision de 69 parties par mille milliards, ce qui vient étayer l’hypothèse d’une symétrie fondamentale entre matière et antimatière », indique Stefan Ulmer, porte-parole de BASE.
« Les recherches menées sur des particules d’antimatière ont fait des progrès exceptionnels ces dernières années, souligne Rolf Heuer, directeur général du CERN. Je suis vraiment impressionné par le niveau de précision atteint par BASE. C’est très prometteur pour l’ensemble de ce domaine de recherche. »
BASE
Coupe schématique du système de piège de Penning utilisé par BASE. L’expérience reçoit des antiprotons en provenance de l’AD du CERN ; pendant leur injection dans le dispositif, des ions hydrogène de charge négative sont formés. Les mesures sont effectuées sur une seule paire de particules à la fois, tandis que quelques centaines d’autres particules sont maintenues dans un piège-réservoir pour être utilisées ultérieurement. Ici, un antiproton se trouve dans le piège de mesure, tandis que l’ion hydrogène de charge négative est retenu dans une zone de stationnement par l’électrode d’aval. Une fois l’antiproton mesuré, il passe dans la zone de stationnement créée par l’électrode d’amont, et l’ion hydrogène est amené dans le piège de mesure. Cette opération est répétée des milliers de fois, ce qui permet de comparer avec une grande précision les rapports charge sur masse des deux particules. (Image: CERN) (Image: CERN)
On sait que le Modèle standard de la physique des particules, le modèle qui décrit le mieux les particules fondamentales et leurs interactions, est une théorie incomplète, d’où de nombreuses quêtes d’une « nouvelle physique », dépassant cette théorie. Les mesures permettant de comparer les caractéristiques fondamentales des particules de matière avec celles de leurs équivalents dans l’antimatière sont l’une des voies explorées. Si les particules de matière et d’antimatière peuvent présenter des différences, par exemple dans la manière dont elles se désintègrent (différence souvent appelée « violation de symétrie CP »), d’autres propriétés fondamentales, comme la valeur absolue de leur charge électrique et de leur masse, sont, d’après la théorie, exactement égales. Toute différence, même minime, entre le rapport charge sur masse du proton et celui de l’antiproton violerait une loi fondamentale appelée symétrie CPT. Cette symétrie correspond à des propriétés bien établies de l’espace et du temps, ainsi que de la mécanique quantique ; un écart représenterait donc une remise en question fondamentale, non seulement du Modèle standard, mais aussi du cadre théorique général de la physique des particules.
L’expérience BASE reçoit ses antiprotons du Décélérateur d’antiprotons (AD), installation unique au monde de recherche sur l’antimatière. Les ions H- se forment par l’injection d’antiprotons. Le dispositif retient une seule paire antiproton-H- à la fois, dans un piège de Penning, dispositif magnétique, et décélère les particules jusqu’à des énergies très faibles. L’expérience mesure ensuite la fréquence cyclotron de l’antiproton et du ion H-, mesure qui permet à l’équipe de déterminer le rapport charge sur masse, avant de comparer les résultats.







SOURCE
http://home.cern/fr/about/updates/2015/08/base-compares-protons-antiprotons-high-precision





-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hydrolabalpha.org
 
BASE  ( 41 ) - EXPÉRIENCE - CERN - XXX ( Proche AD )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ovni militaire, base, secret défense, sécurité nationale
» Des recettes à base d'aubergines ???
» Base 60 (histoire des mathémtatique)
» le fromage à base de soja
» base de données temporelles semi-horaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HydroLAB FORUM :: ------------ < ------ SCIENCES / ASTRONOMIE / ASTROPHYSIQUE / CLIMATOLOGIE / DIVERS ------ > ------------ :: PHYSIQUE PARTICULES CHIMIE - SCIENCES BOINC :: LE CERN - LHC / ALICE ATLAS CMS LHCb-
Sauter vers: